La vie privée : une anomalie bientôt corrigée

Vinton Cerf
Vinton Cerf en 2010 par Вени Марковски Veni Markovski, disponible sous contrat CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Vinton Cerf a eu un rôle essentiel pour les systèmes de communications modernes : il est l’un des inventeurs du protocole TCP/IP, qui est à la base d’Internet. Il est désormais chez Google, récemment devenu Alphabet. Le 20 novembre 2013, il a déclaré que « la vie privée pourrait bien être une anomalie ». Qu’on se rassure, cette anomalie est en passe d’être corrigée…

Continuer la lecture de La vie privée : une anomalie bientôt corrigée

Analyse statistique de la loi sur le renseignement

Edward Sowden en 2013
Edward Snowden en 2013 – capture d’écran tirée du film Citizenfour (2014, Laura Poitras, Praxis Films) sous contrat Creative Commons Paternité 3.0 (non transposée) via Wikimedia Commons.

Il n’aura échappé à personne que le débat public, au moins en France, est dominé ces derniers temps par les questions de sécurités. Les attentats à Paris le 13 novembre 2015 ont participé à mettre ces questions sur le devant de la scène. Pourtant, si la nécessité d’agir, probablement avérée, est souvent mise en avant, mon impression, certes non étayée par une étude exhaustive, est qu’on ne se pose pas assez la question de l’efficacité des mesures adoptées. Toutefois, même s’il faut attendre un peu pour avoir le recul nécessaire à l’évaluer, il est possible d’en réaliser une étude a priori.

Ainsi de la loi relative au renseignement, promulguée en France le 24 juillet 2015 et dont il a été plusieurs fois question vu d’ici. S’il faut encore attendre pour pouvoir juger de ses effets avérés, les statistiques permettent d’en réaliser une première évaluation. Le présent article m’a été inspiré par un autre, publié dans la revue La Recherche en novembre 20151Claude Castelluccia et Daniel Le Métayer, 2015. Les failles de la loi sur le renseignement, La Recherche n° 505, pp. 61 – 65.. Nos conclusions sont compatibles.

Continuer la lecture de Analyse statistique de la loi sur le renseignement

Notes   [ + ]

1. Claude Castelluccia et Daniel Le Métayer, 2015. Les failles de la loi sur le renseignement, La Recherche n° 505, pp. 61 – 65.

Un éloge du temps long

Un exemple de simulation d’une expérience du LHC
Un exemple de simulation d’une expérience du LHC – © 1997 – 2015 CERN sous contrat CC-BY-SA-4.0.

Le 4 juillet 2012, les expériences Atlas et CMS du Grand collisionneur de hadron (LHC) ont annoncé avoir identifié le boson BEH. Cela conduira à l’attribution du prix Nobel de physique 2013 à François Englert et Peter Higgs. Au moment où j’écris ces lignes, les expériences du LHC continuent, tandis qu’il monte dans les niveaux d’énergie. Le 6 août 2014, la sonde Rosetta rejoint la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, notamment pour y déposer un module appelé Philae. Cette mission est à l’heure actuelle toujours en cours.

Quel est le point commun entre une expérience de physique des particules et une mission scientifique spatiale ? Elles s’inscrivent toutes les deux dans une longue durée : les premiers articles théorisant le boson BEH ont été publié en 19641François Englert et Robert Brout, 1964. « Broken symmetry and the mass of gauge vector mesons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 9,‎ pp. 321 – 323. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.321, consultable en ligne.2Peter W. Higgs, 1964. « Broken symmetries and the masses of gauge bosons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 16,‎ pp. 508 – 509. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.508, consultable en ligne. et la conception du LHC a débuté en 1994. Les prémices de la mission Rosetta, quant à elles, remontent à 1984 avec la validation du projet Horizon 2000.

Continuer la lecture de Un éloge du temps long

Notes   [ + ]

1. François Englert et Robert Brout, 1964. « Broken symmetry and the mass of gauge vector mesons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 9,‎ pp. 321 – 323. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.321, consultable en ligne.
2. Peter W. Higgs, 1964. « Broken symmetries and the masses of gauge bosons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 16,‎ pp. 508 – 509. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.508, consultable en ligne.