Un éloge du temps long

Un exemple de simulation d’une expérience du LHC
Un exemple de simulation d’une expérience du LHC – © 1997 – 2015 CERN sous contrat CC-BY-SA-4.0.

Le 4 juillet 2012, les expériences Atlas et CMS du Grand collisionneur de hadron (LHC) ont annoncé avoir identifié le boson BEH. Cela conduira à l’attribution du prix Nobel de physique 2013 à François Englert et Peter Higgs. Au moment où j’écris ces lignes, les expériences du LHC continuent, tandis qu’il monte dans les niveaux d’énergie. Le 6 août 2014, la sonde Rosetta rejoint la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, notamment pour y déposer un module appelé Philae. Cette mission est à l’heure actuelle toujours en cours.

Quel est le point commun entre une expérience de physique des particules et une mission scientifique spatiale ? Elles s’inscrivent toutes les deux dans une longue durée : les premiers articles théorisant le boson BEH ont été publié en 19641François Englert et Robert Brout, 1964. « Broken symmetry and the mass of gauge vector mesons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 9,‎ pp. 321 – 323. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.321, consultable en ligne.2Peter W. Higgs, 1964. « Broken symmetries and the masses of gauge bosons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 16,‎ pp. 508 – 509. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.508, consultable en ligne. et la conception du LHC a débuté en 1994. Les prémices de la mission Rosetta, quant à elles, remontent à 1984 avec la validation du projet Horizon 2000.

Continuer la lecture de Un éloge du temps long

Notes   [ + ]

1. François Englert et Robert Brout, 1964. « Broken symmetry and the mass of gauge vector mesons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 9,‎ pp. 321 – 323. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.321, consultable en ligne.
2. Peter W. Higgs, 1964. « Broken symmetries and the masses of gauge bosons », Physical Review Letters, vol. 13, n° 16,‎ pp. 508 – 509. DOI : 10.1103/PhysRevLett.13.508, consultable en ligne.

Comment j’ai prolongé les travaux de Galilée !

Grande marée à Wimereux
Grande marée à Wimereux (département du Pas-de-Calais, France) – photo de Marc Ryckaert sous contrat CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Je l’ai déjà mentionné : il serait tout de même temps que je présente les sujets auxquels je m’intéresse dans mes travaux. Comme j’ai pu l’indiquer à la page d’accueil de ce site et comme on peut le déduire à partir de mon CV, mes domaines de compétences sont les mathématiques appliquées et l’informatique théorique. Mon champ d’application est l’océanographie physique. Concrètement, je reproduis sur ordinateur le fonctionnement des océans.

Cependant, l’étude de la dynamique des océans, même si elle constitue une discipline toujours en évolution, a une longue histoire. Les éléments les plus anciens que j’ai pu relever remontent à l’antiquité et le premier sujet de dynamique océanique étudié y est la marée. Je me propose de vous présenter cette histoire ici. Une grande part des informations que vous trouverez ici provient de La Marée océanique côtière de Bernard Simon1Bernard Simon, 2007. La Marée océanique côtière, collection « Synthèses », Institut océanographique éditeur.. Le texte qui suit constitue en la reprise d’une partie de l’introduction de ma thèse de doctorat2Yoann Le Bars, 2010. Modélisation de la dynamique océanique barotrope dans l’estuaire et le plateau amazoniens, thèse de doctorat, Université de Toulouse III – Paul Sabatier.. Cette thèse portait sur la mise au point d’un modèle d’océan et son application à l’estuaire de l’Amazone, je ne prétends donc pas avoir réalisé une étude historique définitive : ce qui suit constitue un résumé, certes détaillé, mais avec toutes les limites de cet exercice.

Continuer la lecture de Comment j’ai prolongé les travaux de Galilée !

Notes   [ + ]

1. Bernard Simon, 2007. La Marée océanique côtière, collection « Synthèses », Institut océanographique éditeur.
2. Yoann Le Bars, 2010. Modélisation de la dynamique océanique barotrope dans l’estuaire et le plateau amazoniens, thèse de doctorat, Université de Toulouse III – Paul Sabatier.

Nuits des étoiles 2015

Mouvements apparents des étoiles autour de l’Étoile polaire
Mouvements apparents des étoiles autour de l’Étoile polaire – par Steve Ryan sous contrat CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons.

Du 7 au 9 août, ce sont les Nuits des étoiles. Ce mois d’août, plusieurs phénomènes intéressants seront observables. Ceci au cours d’une année riche en évènements astronomiques, avec notamment les missions Rosetta et New Horizons.

Si vous êtes en France, l’Association française d’astronomie propose une liste des animations de ce week-end sur le territoire. Si vous êtes en France en ce moment, n’hésitez pas !